Omega Speedmaster - Missions spatiales

Le chronographe Speedmaster est un modèle mythique de la marque horlogère suisse Omega. Ses qualités et sa robustesse lui ont valu les faveurs de la NASA comme chronomètre certifié pour les missions spatiales nécessitant des activités extra-véhiculaires, en particulier sur les missions lunaires Apollo. Contrairement au reste de l'équipement, le chronomètre confié aux astronautes n'a pas été développé spécialement pour une application spatiale.

Speedmaster

La sélection par la NASA

A partir des missions Gemini les astronautes sont ammenés à sortir de leur capsule et ils ont dès lors besoin d'un chronomètre autonome adapté à des conditions extrèmes. En 1962 la NASA achète un certain nombre de montres de marques réputées, disponibles dans le commerce, en vue de leur évalutation. Parmis cette sélection de six chronobraphes on trouve le chronomètre automatique à remontage manuel Speedmaster fabriqué par Omega. Les tests imaginés par la NASA incluaient une exposition aux temperatures extrèmes, au vide, à l'humidité, à une atmosphère corrosive, aux chocs mécaniques, aux fortes accélerations, aux variations de pression, aux vibrations et au bruit. Seulement trois chronographes étaient en état de marche à la fin des tests et seul le Speedmaster n'a subi aucun dérèglement sérieux.

Les missions spatiales

Ainsi, en octobre 1962 le chronographe Omega effectue son premier vol spatial au poignet de Wally Schirra à bord de Mercury-Atlas 8. Malgré les pressions de l'industrie américaine le Speedmaster est à nouveau retenu pour les missions Apollo. Le 20 juillet 1969 l'Omega Speedmaster 145.012 est la première montre sur la Lune, portée par Buzz Aldrin lors d'une mission extra-véhiculaire. Le chronographe est utilisé avec un bracelet velcro qui permet de le porter hors de la combinaison pressurisée des astronautes.

Le chronomètre s'est particulièrement illustré lors de la mission Apollo 13. A la suite d'une panne à bord du vaisseau spatial, le Speedmaster a permis de chronométrer le temps exact (11 secondes) d'allumage des fusées de la capsule, afin de pouvoir rentrer dans l'atmosphère sans gaspiller l'énergie qui était à son niveau le plus juste. Les instruments électriques n'étant plus opérationnels, la Speedmaster a ainsi sauvé la vie des astronautes et reçu la plus haute distinction remise à un fournisseur externe de la NASA : le Snoopy Award.

Les calibres

L'Omega Speedmaster comporte, en plus des heures minutes secondes, un chronographe avec compteur des heures et minutes, couplé avec une lunette tachymétrique, d'où le nom de Speedmaster.

À l'origine, en 1957, le Speedmaster était animé par le calibre 321 doté d'une commande centrale par roue à colonne, d'origine Lemania. En 1969, Omega l'a remplacé par le calibre 861 (également d'origine Lemania), un chronographe à commande centrale par cames. Le Speedmaster a connu de nombreuses évolutions et il a été déclinée en plusieurs « lignes » qui présentent de grandes différences non seulement esthétiques, mais également techniques.

Le premier modèle lunaire était encore équipé du calibre 321. Dans les missions suivantes, ce calibre sera progressivement remplacé par le 861.

Cette image d'excellence et de fiabilité est utilisée aujourd'hui par Omega qui produit une copie du modèle original appelé « Moon Watch », « The first and only watch worn on the Moon ».

Vidéo: Historique de la Speedmaster en images
Achat/Vente: Omega Speedmaster

 

 

 

SUIVEZ-NOUS



Copyright SuisseMontre.com 2009 - 2017