La Reverso de Jaeger-LeCoutre

La Reverso est l'un des modèles emblématiques de la marque Jaeger-LeCoultre. Depuis 1931 elle s'est présentée sous de nombreuses facettes, plus précisément sous de nombreuses paires de facettes. Comme son nom l'indique la Reverso peut basculer de 180° grâce à un ingénieux système de glissières habilement aménagées sur le boîtier.

Origine historique

On raconte que l'homme d'affaires César de Trey, en déplacement aux Indes, aurait rencontré des officiers anglais, joueurs de Polo. Ils lui auraient parlé de la fragilité des montres lors de la pratique de ce sport et invité à réfléchir à un nouveau modèle plus adapté à ces conditions difficiles.

De retour en Suisse, César de Trey et son ami Jacques-David LeCoultre (fabricant de mouvements) soumettent le projet à Edmond Jaeger à Paris. Jaeger propose alors à l'ingénieur Alfred Chauvot de travailler sur la question. Ce dernier esquisse alors une montre "susceptible de coulisser dans son support et capable de se retourner complètement sur elle-même", protégeant ainsi la face fragile de la montre.

En voyant les premiers dessins César de Trey aurait trouvé le nom "Reverso" (du latin "je me retourne") qui sera atribué à cette montre.

En 1931 un brevet est déposé à Paris, puis le développement du produit se fait très rapidement puisque les premières Reverso apparaissent sur le marché avant Noël de la même année.

Comme LeCoultre ne dispose pas de mouvement adapté, les premières versions sont équipées d'un calibre de la firme Tavannes Watches Co.

Les premiers contrats prévoient que la Reverso puisse être développée par d'autres marques. Une Reverso Patek Philippe est exposée au Musée Patek Philippe à Genève.

Succès & naissance d'un modèle emblématique

La Reverso a rapidement connu un succès commercial malgré son coût élevé pour l'époque (500 CHF). Le maharaja de Karputala en commande 50 pièces d'un coup, au dos il y fait graver son effigie. Toutes sortes de décorations artistiques (émaux, gravures) vont ainsi apparaître au dos de la Reverso.

Ses propriétés de "résistance" aux agressions extérieures vont être exploitées dans la publicité où la Reverso y est vantée comme "la montre idéale aux armées"

Cependant, après 1945 le modèle a connu une totale désaffection et la fabrication cessa. Les rares demandes étaient réalisées avec le stock restant.

Renaissance

En 1972 c'est le distributeur de Jaeger-LeCoultre en Italie, Georgio Corvo, qui va relancer le modèle. Il commande la totalité des Reverso en stock (200 pièces), et il réactive la fabrication des composants. Le boîtier représente alors la plus grande difficulté, le sous-traitant et les plans ayant disparus. Trois ans après, la Reverso est devenu un produit très prisé de la jet-set italienne. Dès lors son succès ne fera que s'amplifier.

En 1991, Jaeger-LeCoultre lance un modèle « spécial soixantième » de grande taille mais en conservant les proportions du modèle original. Ensuite divers variantes sont produites: version automatique, à quartz, complications diverses, nouveau design, etc

La gamme actuelle propose des modèles pour homme et pour femme, elle s'étend de la Reverso Classique (calibre 846 à 93 pièce) à la Reverso Grande Complication à triptyque (calibre 175 à 642 pièces).

Enchères: Reverso de Jaeger-LeCoultre

 

 

 

Grande Reverso Duodate

Reverso Septantieme Platinum

Reverso Gyrotourbillon

 

SUIVEZ-NOUS



Copyright SuisseMontre.com 2009 - 2017