Lémania

Les Origines: A. Lugrin et Cie

En 1884 un employé autodidacte de LeCoultre et Cie, Alfred Lugrin, décide d'ouvrir son propre atelier d'horlogerie à l'Orient. A. Lugrin et Cie se spécialise dans la commercialisation d'ébauche de chronographes et de montres à répétitions minutes. La société se fait rapidement remarquer par la qualité de son travail.

En 1918 la société est renommée "Lemania-Lugrin SA", en référence au Léman, et ouvre une succursale à la Chaux-de-Fonds.

A. Lugrin est également actif en politique, il est député au Grand Conseil vaudois de 1910 à 1919, et il va jouer un rôle important dans la création de l'école d'horlogerie du Chenit (1901) dont il sera le président pendant quelques années.

La naissance de la futur Moonwatch

A la disparition de son fondateur en 1920, la société est reprise par son neveu, Marius Meylan. Il renommera la société "Lémania Watch Co" et proposera des montres finies sous la marque Lemania.

En 1932 la société rejoint la SSIH (Société Suisse pour l'Industrie Horlogère - voir infographie) créée deux ans auparavant par les trois partenaires Tissot, Omega et Louis Brandt. On retrouvera les mouvements Lémania dans les modèles prestigieux de la marque Omega, en particulier à l'époque de la Speedmaster et de la conquête de la Lune par les missions Apollo.

Le calibre choisi pour la gamme Omega Seamaster et Speedmaster sélectionné par la NASA en 1965 a été développé dès 1941 par Albert Piguet. Sa première caractéristique est sa dimension réduite pour un chronographe: 27mm. Il a été d'abord appelé CH 27 chez Lémania. Sous la marque Omega il est dénommé calibre 320 et 321.

Sur la base de ce calibre, Lemania a même travaillé en 1947 sur un prototype non commercialisé de chronomètre à remontage automatique à butée.

Les chronographes Lemania équiperont plusieurs forces armées dans le monde dont les armées britanniques, australiennes, suédoises et sud-africaines.


 


Alfred Lugrin


Albert Piguet

 

 


Manufacture Lémania à L'Orient

 

Nouvelle Lémania

En 1981, lors de la restructuration de la SSIH par Nicolas Hayek, Lémania en est écartée de la structure. Elle est reprise par le groupe Piaget et renommée "Nouvelle Lémania". En 1992 la Nouvelle Lémania a été rattachée au Groupe Horloger Breguet. Une nouvelle manufacture est construite à l'Abbaye en 1992 pour produire les calibres de la Nouvelle Lémania.

En 1999 Breguet est rachetée par le Swatch Group, la manufacture de l'Abbaye produit essentiellement pour la marque Bréguet ainsi que pour d'autres marques du Swatch Group.

Intégration complète

Dès 2009 le Swatch Group décide de ne plus proposer de mouvements Nouvelle Lémania à des marques tierces et en 2010 la marque est officiellement absorbée par Breguet.


Enchères: occasions Lémania

 


Ancienne publicité

 

 

 

 

SUIVEZ-NOUS



Copyright SuisseMontre.com 2009 - 2017